Outils or not Outils

LES OUTILS DE COUPE

Vous trouverez dans les merceries différents outils de coupe, mais sont-ils vraiment utiles ? Lesquels choisir, et surtout à quoi peuvent-ils servir ? Voyons ensemble ce qui est utile pour commencer, et pour devenir une couturière « qui déchire ».

Les ciseaux de tailleur : C’est l’incontournable de mon atelier, sans discussion. J’en ai acheté beaucoup au départ parce que je ne prenais pas la peine de mettre le prix dedans, et avec le recul, je suis ravie d’avoir investie dans une vraie paire de ciseaux de tailleur. Ce sont des ciseaux dont les poignées sont inclinées. Pour conserver les lames bien affûtées, ces ciseaux ne doivent servir qu’à couper du tissu, des fils et des rubans en toile. Ils ne doivent jamais, mais alors jamais, couper autre chose que du tissu. De bons ciseaux assurent une coupe parfaite, ce qui vous permettra sans aucun doute un assemblage plus facile de votre projet.

 

Les ciseaux à broder : Mes préférés ! J’ai toujours ces petits ciseaux sur mon plan de travail, près de moi. Normalement utilisés pour couper les fils dans les zones densément brodées, ils ont l’avantage d’être petits et de couper de manière extrêmement précise dans les petites zones de travail. J’ai réduit significativement mes erreurs de coupe dans le crantage pour mes parmentures par exemple, en utilisant ce type de ciseaux.

Le cutter rotatif. Il s’agit d’un cutter manuel avec un manche en plastique ou en métal et une lame circulaire à l’autre extrémité. La lame circulaire coupe à travers les épaisseurs de tissu. Il s’utilise sur un tapis découpe auto cicatrisant et une règle. Je vous conseille d’investir dans un modèle costaud et de marque : mon premier cutter n’était pas très précis et me donnait la sensation de déchirer la fibre. Aujourd’hui j’utilise Fiskars qui me donne entière satisfaction et qui surtout me fait gagner un temps considérable dans la découpe des tissus particulièrement dans la découpe de pièce pour mes tutos.

Le tapis de découpe : Il est auto cicatrisant et a l’avantage d’avoir des repères de mesures.Placez le tapis de découpe sur votre plan de travail et posez par-dessus le tissu à découper. Coupez le tissu sur le tapis à l’aide d’un cutter rotatif, le tapis permettra à votre cutter de rester bien aiguisé. J’ai essayé sur du carton type grand calendrier mais franchement c’est une très mauvaise idée, cela abime considérablement la lame du cutter.

 

LE MATERIEL DE MESURE

C’est un peu le même débat que pour les outils de coupe : tout est-il important, dois-je vraiment investir dans tout ? J’ai une légère tendance pour l’achat compulsif. Lorsque je regarde une vidéo et que je vois une couturière utiliser un outil je me dis qu’il me faut absolument ce truc, mais en définitive je ne savais pas à quoi cela servait, et surtout si j’en aurais l’utilité sur le long terme. Alors oui plus nous sommes équipées, mieux c’est, mais attention à ne pas tomber dans le travers de l’achat compulsif comme moi ! Comprendre mon projet, regardez ce que je veux coudre, et ainsi je sais de quoi j’ai vraiment besoin, en tout cas aujourd’hui c’est comme cela que je procède. Et je me suis rendue compte que ce que je voyais dans les vidéos n’avais pas forcément une grande utilité sur le long terme.

Le mètre ruban : C’est un ruban flexible, souvent en plastique, qui mesure environ 150 cm. Il peut être utilisé sur les courbes et c’est l’outil indispensable de la couturière. J’ai le mien toujours autour du cou, cela m’évite de le chercher toutes les 5 minutes, entre nous attention lorsque vous coupez votre tissu, j’ai moi-même coupé un certain nombre de mètre ruban, si si c’est du vécu…

La règle de confection : C’est une règle en plastique transparente avec divers repères pour tous vos besoins de mesures. Voir le tissu ou le motif sous la règle est essentiel pour placer les pièces sur le droit fil, marquer l’emplacement des pinces, les ourlets et bien d’autres utilisations. C’est l’un des outils les plus fréquemment employés en couture.

La jauge accordéon : Oui je sais c’est un terme extrêmement technique, mais c’est un outil plus qu’utile dans la confection de vêtement. Cet outil de mesure est en métal, il s’ouvre et s’étend comme un accordéon. Il est indispensable pour marquer les repères à égale distance, comme pour les boutonnières. C’est un outil que je n’utilisais pas, et lors d’une démonstration j’ai découvert son utilité. En effet j’ai souvent eu à changer les boutonnières de place ou à en augmenter le nombre ; comment faire pour qu’elles soient toutes alignées et à égales distances ? Grâce à cet outil qui se calibre tout seul, vous n’aurez plus de questions à vous posez sur le nombre, ou si l’écartement entre chaque boutonnière est bien le même, la jauge le fait pour vous, et franchement coudre des boutonnières devient presque un jeu d’enfant !

Il existe encore pleins d’objets, pleins d’outils en couture… on se retrouve très vite pour en parler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s