Tous les articles par Karo'Line

Utiliser ses chutes de tissus

On se retrouve aujourd’hui pour un nouveau tuto couture, j’aime ces formats pour utiliser ses chutes de tissus, donner une autre vie à ces petits carrés dont nous savions que faire.

Dans ce tuto je vous propose de coudre un calendrier de l’avent, mais il peut être décliner comme bon nous semble, à savoir un calendrier mensuel pour un anniversaire (12 mois pour un anniversaire qui compte) un moisniverssaire pour bébé..

Mais surtout les petits carrés peuvent être découpés dans des chutes de tissus, dans nos tissus préférés pour les garder sous les yeux dans nos ateliers de couture, dans les anciens vêtements de bébé qu’on gare précieusement… cela peut être un magnifique souvenir à transmettre et offrir.. C’est tout l’avantage du DIY transmettre !

Pour ce tuto voici les fournitures : 

  • 2 rectangles de 68x87cm pour l’extérieur
  • 24 carrés de 11x11cm
  • 8 bandes de 6×12 pour l’accrocher a une barre ou a une branche
  • Un ciseau cranteur pour avoir le moins de travail possible

 

Pour customiser mon calendrier j’ai découpés avec ma cricut joy des chiffres et des formes spéciales Noël trouvé dans le cricut design space. que j’ai thermocollé avec mon Easy presse.

Faites vous plaisir changé les tailles des carrés, changé les formes il vous ressemblera encore plus.

 

Pour retrouver le tuto vidéo c’est par ici —> VIDEO

 

Robe eugenie – Atelier Scammit

On se retrouve aujourd’hui pour que je vous parle de ma robe Eugénie de Atelier Scammit, cette robe me fait de l’oeil depuis des mois voir des années, j’ai acheté le patron PDF le jour ou j’ai vu la version de Cecile alias « que fond mes mains » sur instagram. J’avais tellement envie de me coudre cette robe mais sans trouver le temps.

Et puis hier un peu en stress avant le grand lancement des box, je suis toujours très stressée avant un lancement je me suis mise à la couture c’est mon yoga à moi. J’avais déjà découpé mon pdf et fais les ajustement proposés dans le cahier technique pour remonter le décolleté et pour les poitrines généreuses, donc il ne me restait plus qu’a coupé mon beau tissu et à coudre.

Le patron est-il accessible au débutante ? Franchement oui, c’est un patron qui n’a pas énormément de pièce ce qui pour moi et toujours ce que je regarde quand j’ai peu de temps. Johanna, la créatrice propose des vidéos tutoriels sur sa chaîne youtube pour vous accompagner dans les points techniques. La seule chose qui peut faire peur dans ce patron c’est les fronces mais là encore c’est super bien expliqué.

Les ajustement que j’ai fais : Comme je le disais plus haut j’ai fais les ajustement proposé dans le cahier technique pour les fortes poitrines. Mais surtout j’ai réajuster plusieurs fois la taille. Je m’explique j’ai à tort sans jamais avoir fais de toile… Oui je vous entend me dire houuuuuu mais je n’avais pas le temps et j’avais besoin de coudre pour me vider la tête. J’ai cousu la plus grande taille soit le 48 et la grosse erreur, le patron a une ampleur assez importante et du coup en toute honnêteté je pense que nous pouvions être deux dans ma robe sans difficulté. J’ai retaillé un 42-44 et franchement c’est parfait. Je me sens super bien dans cette robe, je l’adore, j’adore la coupe, j’adore le style chic mais aussi décontracté. En bref j’aime tout.

Le tissu : C‘est une viscose de la marque Dashwood que nous proposons à la vente sur notre site internet : Les bobines patterns pour coudre un bombers liberté mais depuis que nous l’avions reçu je voyais une robe pour moi, une robe fluide et automnale et c’est chose faite. J’adore le combo des deux, la coupe et le tissu, je n’ai pas fini de la porter et surtout d’en coudre d’autres versions.

Comme quoi je ne couds pas que nos patrons… merci Atelier Scammit pour cette pépite 

 

  • Patron disponible en cliquant sur le nom : ROBE EUGENIE
  • Tissu disponible en cliquant sur le nom : DASHWOOD

 

Outils or not Outils

LES OUTILS DE COUPE

Vous trouverez dans les merceries différents outils de coupe, mais sont-ils vraiment utiles ? Lesquels choisir, et surtout à quoi peuvent-ils servir ? Voyons ensemble ce qui est utile pour commencer, et pour devenir une couturière « qui déchire ».

Les ciseaux de tailleur : C’est l’incontournable de mon atelier, sans discussion. J’en ai acheté beaucoup au départ parce que je ne prenais pas la peine de mettre le prix dedans, et avec le recul, je suis ravie d’avoir investie dans une vraie paire de ciseaux de tailleur. Ce sont des ciseaux dont les poignées sont inclinées. Pour conserver les lames bien affûtées, ces ciseaux ne doivent servir qu’à couper du tissu, des fils et des rubans en toile. Ils ne doivent jamais, mais alors jamais, couper autre chose que du tissu. De bons ciseaux assurent une coupe parfaite, ce qui vous permettra sans aucun doute un assemblage plus facile de votre projet.

 

Les ciseaux à broder : Mes préférés ! J’ai toujours ces petits ciseaux sur mon plan de travail, près de moi. Normalement utilisés pour couper les fils dans les zones densément brodées, ils ont l’avantage d’être petits et de couper de manière extrêmement précise dans les petites zones de travail. J’ai réduit significativement mes erreurs de coupe dans le crantage pour mes parmentures par exemple, en utilisant ce type de ciseaux.

Le cutter rotatif. Il s’agit d’un cutter manuel avec un manche en plastique ou en métal et une lame circulaire à l’autre extrémité. La lame circulaire coupe à travers les épaisseurs de tissu. Il s’utilise sur un tapis découpe auto cicatrisant et une règle. Je vous conseille d’investir dans un modèle costaud et de marque : mon premier cutter n’était pas très précis et me donnait la sensation de déchirer la fibre. Aujourd’hui j’utilise Fiskars qui me donne entière satisfaction et qui surtout me fait gagner un temps considérable dans la découpe des tissus particulièrement dans la découpe de pièce pour mes tutos.

Le tapis de découpe : Il est auto cicatrisant et a l’avantage d’avoir des repères de mesures.Placez le tapis de découpe sur votre plan de travail et posez par-dessus le tissu à découper. Coupez le tissu sur le tapis à l’aide d’un cutter rotatif, le tapis permettra à votre cutter de rester bien aiguisé. J’ai essayé sur du carton type grand calendrier mais franchement c’est une très mauvaise idée, cela abime considérablement la lame du cutter.

 

LE MATERIEL DE MESURE

C’est un peu le même débat que pour les outils de coupe : tout est-il important, dois-je vraiment investir dans tout ? J’ai une légère tendance pour l’achat compulsif. Lorsque je regarde une vidéo et que je vois une couturière utiliser un outil je me dis qu’il me faut absolument ce truc, mais en définitive je ne savais pas à quoi cela servait, et surtout si j’en aurais l’utilité sur le long terme. Alors oui plus nous sommes équipées, mieux c’est, mais attention à ne pas tomber dans le travers de l’achat compulsif comme moi ! Comprendre mon projet, regardez ce que je veux coudre, et ainsi je sais de quoi j’ai vraiment besoin, en tout cas aujourd’hui c’est comme cela que je procède. Et je me suis rendue compte que ce que je voyais dans les vidéos n’avais pas forcément une grande utilité sur le long terme.

Le mètre ruban : C’est un ruban flexible, souvent en plastique, qui mesure environ 150 cm. Il peut être utilisé sur les courbes et c’est l’outil indispensable de la couturière. J’ai le mien toujours autour du cou, cela m’évite de le chercher toutes les 5 minutes, entre nous attention lorsque vous coupez votre tissu, j’ai moi-même coupé un certain nombre de mètre ruban, si si c’est du vécu…

La règle de confection : C’est une règle en plastique transparente avec divers repères pour tous vos besoins de mesures. Voir le tissu ou le motif sous la règle est essentiel pour placer les pièces sur le droit fil, marquer l’emplacement des pinces, les ourlets et bien d’autres utilisations. C’est l’un des outils les plus fréquemment employés en couture.

La jauge accordéon : Oui je sais c’est un terme extrêmement technique, mais c’est un outil plus qu’utile dans la confection de vêtement. Cet outil de mesure est en métal, il s’ouvre et s’étend comme un accordéon. Il est indispensable pour marquer les repères à égale distance, comme pour les boutonnières. C’est un outil que je n’utilisais pas, et lors d’une démonstration j’ai découvert son utilité. En effet j’ai souvent eu à changer les boutonnières de place ou à en augmenter le nombre ; comment faire pour qu’elles soient toutes alignées et à égales distances ? Grâce à cet outil qui se calibre tout seul, vous n’aurez plus de questions à vous posez sur le nombre, ou si l’écartement entre chaque boutonnière est bien le même, la jauge le fait pour vous, et franchement coudre des boutonnières devient presque un jeu d’enfant !

Il existe encore pleins d’objets, pleins d’outils en couture… on se retrouve très vite pour en parler.

Robe secrète ? Oui mais en version longue

Je suis très heureuse de vous retrouver pour un nouveau look : la ROBE SECRÈTE en version longue

Il y a quelques mois j’avais déjà fait une version longue dans un voile de viscose de chez EYRELLES et j’ai adoré la porter en longue. Lorsque j’ai vu ce tissu chez MONDIAL TISSU j’ai tout de suite vue une robe longue.

Je n’ai pas complètement fait la même version que la première fois, et j’avoue que je préfère. Si vous aussi vous souhaitez faire une robe longue à partir du patron de la ROBE SECRÈTE Marie Alias BIBOUNETTE a fait un super tuto sur YouTube pour les modifications du patron : voici le lien de la vidéo : VIDÉO MARIE 

Concernant ma robe et les modifications que j’ai fait, comme vous pouvez le voir sur le croquis que j’ai fais je voulais lui apporter du volume sur le bas, mais qu’elle soit prêt du corps sur le corsage.

J’ai d’abord utilisé le patron du haut de la robe et le montage des pièces selon le cahier technique pour le corsage : pour cette partie je n’ai fait aucune modification mise à part que je n’ai pas entoilé ma parmenture.

Pour créer ce volume sur la partie jupe longue : j’ai découpé un rectangle de 140cmX100, j’ai donc utilisé toute la largeur de la laize sur un mètre de haut. J’ai plié sur l’envers mon tissu dans la largeur, assemblée le côté encore ouvert, ce qui m’a donné un tube.

J’ai ensuite posé un élastique sur le haut de mon tube tout autour afin d’obtenir une taille élastiquée avec des fronces. J’ai ensuite accroché le haut et le bas de ma robe, sans oublier les ourlets aux manches et en bas de la robe pour les finitions. Cela ne m’a pas demandé de technicité particulière puisque le gros du travail est dans le corsage, et donc dans le patron : il suffit de suivre le cahier technique. J’aime bien cette version automnale et longue. Franchement j’ai vraiment une préférence pour les robes longues…

Hack du patron Frisson

Aujourd’hui je suis heureuse de vous retrouver pour vous présenter mon HACK de notre patron ( LES BOBINES PATTERNS) : Le Manteau Frisson. Et pour vous montrer comment un patron de manteau peu servir pour coudre un gilet super confortable.

Je vais vous donner les modifications que j’ai fais au patron initial à savoir : j’ai réduis la hauteur de 22 cm en partant du bas (je mesure 1m68) et la taille est parfaite il arrive un peu en dessous de ma ceinture de pantalon. J’ai mis une doublure comme expliqué dans le patron de base, pour celles à qui cela ferait peur une petite vidéo est disponible sur la chaîne YouTube (voici le lien) : VIDÉO , j’ai seulement rajouté un passepoil que j’ai d’abord cousu à la parmenture. Je trouve que cela apporte une petite touche classe à mon gilet cosy.

J’ai choisi une doublure dans une tonalité de bleu pas toute à fait la même que le tissu extérieur mais je voulais qu’elle se voit pour retourner les manches. J’ai surpiqué l’intégralité de mon gilet, la parmenture, le bas et les manches pour que le tout se tienne bien.

Au départ j’avais prévu un col à ce gilet mais je l’ai oublié au montage de la parmenture, j’étais partie pour découdre et au final je me suis dit qu’il n’était pas nécessaire de lui mettre un col.

J’ai adoré faire ce gilet cocooning dans un jersey matelassé. J’ai déjà commandé un nouveau tissu dans une couleur rose nude avec une doublure viscose qui tranche aussi.

Voici le lien pour les tissus que j’ai acheté pour ce gilet (il vous suffit de cliquer sur le lien) et le patron du manteau Frisson